le Cercle Lumineux

Forum de la guilde RP, le Cercle Lumineux sur battle Meditation
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dossier : Rain (par Zira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katarina

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Dossier : Rain (par Zira)   Mar 4 Oct - 17:27

Zira : « Chargement du dossier Rain.... Chargement terminé. »

Nom : Rain
Prénom : Katarina
Espèce : Humain
Sexe : Féminin
Age : 36 ans
Cybernétique : Aucun
Tatouage : Aucun
Planète d'origine : Aldérande

Rang : Maitre Jedi
Cercle : Erudite Jedi

______________________________



Qualité : Ce Jedi présente un calme remarquable, peu importe les circonstances, a noter que celle-ci sourit beaucoup, derrière un regard qu'on pourrait qualifier froid. Experte au combat a distance de par la force, elle ne néglige jamais la diplomatie et tente souvent de passer outre l'affrontement.

Défaut : Malgré son grand pouvoir, son Niman reste le point faible de celle-ci. Le maniement de son sabre et son Niman reste une faille majeur contre tout attaquant brutale au corps à corps.


Zira : « Ouverture du fichier historique... Chargement en cours... Chargement terminé. »


Katarina est née d'une famille noble sur Alderande, vivant dans le manoir Rain. Cette famille était peu connu mais avait sa place parmi les autres. Un père, une mère et un grand frère. Katarina était la plus heureuse de toute les petites filles ne manquant de rien. Un père dans le commerce de Cortos, une mère infirmière terminant par un grand frère modèle, ayant de bonne note dans les hautes écoles.

Mais ce bonheur fut éphémère...

Le Cortos... Étant une matière unique permettant de contrer les sabres laser, le père fut vite sous le regard d'un Darth nommé Dewline... A cette époque Katarina n'avait que neuf ans, son frère douze-ans.

Vient alors le soir qui fit tout basculer...


Zira : « Ouverture du témoignage numero 664, Katarina Rain »


On peut entendre un holo-enregistrement de part la voix de Katarina, étant encore une enfant.

Soldat : « Raconte nous tout ma chérie, n'est pas peur » dit un soldat d'une voix rassurante
Katrarina : « J'é.. j'étais dans ma chambre... Tout.. tout a été très vite. » commençant a pleurer serrant une peluche dans ses bras.
Katarina : « Mon frère est arrivé et... ap-... après... papa et maman sont venus en ayant peur... ils voulaient... » elle eut quelques sanglots entre ses mots « ...que je me cache... mon frère m'a enfermé... dans la buanderie... »
le soldat l'incitait à continuer d'un air rassurant, le silence s'imposait dans la salle dès que la petite ne disait mot, elle mit quelques secondes avant de reprendre son récit.
Katarina : « J'ai tout vu... l'homme tout en noir est arrivé et... il voulait leur faire du mal, papa s'est mis devant lui et il... il... » la petite repartait dans des pleurs incontrôlables, la session d'interrogation devait être suspendue en raison du choc post-traumatique conséquent que subissait Katarina.


Zira : « Fermeture du témoignage numero 664, Katarina Rain. Inaptitude du sujet à la soumission de l'enquête. »



Zira : « Ouverture du témoignage numéro 665, Sophie Rain. »


Une fois la petite sortie de la salle, ce fut le tour de sa mère, elle aussi encore sous le choc bien qu'elle parvenait à garder son sang-froid pour énoncer les faits qui suivront.

Sophie : « Nous étions en bas avec mon mari et père de mes enfants, nous préparions un goûter pour nos chers et tendres, j'alla dehors l'espace d'un instant, il me fallait récupérer le linge sur l'étendoir, c'est là que je vit cette silhouette sombre approcher au loin, qui attira mon attention l'espace d'un instant... » la voix de la malheureuse veuve tremblait au fur et à mesure que ses apophtegmes résonnaient dans la salle close, et contaient les événements passés mais encore frais. Elle prit une grande inspiration et poursuivit son récit macabre.

« ..Il s'en prit alors à nos gardes, ne montrant aucune pitié, j'ai couru aussi vite que possible prévenir mon mari... nous n'attendions pas et... sommes montés nous assurer que les enfants allaient bien, et qu'ils étaient en sécurité, mais nous n'eurent pas le temps de les sortir de la salle, l'individu était déjà là...  Katarina fut précipitée et enfermée dans la buanderie par son frère, qui... en faisant ça, eut un réflexe qui lui sauva probablement la vie, il sut garder son sang-froid plus que nous autres à cet instant, la petite était cachée mais je me doutais qu'elle verrais tout... nous tentions de protéger son frère, mais je ne suis pas une combattante... j'étais alors repoussée au sol avec violence, et dans l'incapacité d'aider mon mari, qui donna sa vie pour tenter de défendre notre petit... en vain, a ma reprise de connaissance, il n'était plus là... il n'y avait que ma petite chérie terrifiée et recroquevillée dans ce maudit placard... »

Elle ne put s'empêcher de laisser couler quelques perles salées le long de ses joues, devant le regard calme mais saisit du soldat chargé de l'interrogatoire, celui-ci acquiesça brièvement d'un signe de tête, avant de clôturer cette session, raccompagnant la veuve éplorée à l'extérieur.


Zira : « Fermeture du témoignage numéro 665, Sophie Rain, sujet enclin et soumis à l'enquête, acquisition des informations requises obtenues. »


Quelques semaines plus tard...


Zira : « Ouverture du témoignage numéro 664-B, 1re classe Dwayne Hudson. »


Entra dans la salle d'interrogatoire, accompagné du soldat chargé de l'interroger, le première classe Dwayne Hudson, soldat de l'armée régulière Républicaine sur les lieux le jour de l'incident causant le décès du sujet : Rain Sophie.

« Qu'avez-vous vu, Hudson... je veux des faits clairs..? » demandait le soldat assis face au première classe, assis dans un fauteuil roulant électrique, le regard encore aujourd'hui marqué par la scène qu'il avait vécu, il fixait la table, l'horloge qui tournait contre le mur, pour lui tout s'arrêtait à nouveau, tandis qu'il parlait d'une voix triste et sombre :

« C'était une journée comme une autre, ensoleillée, les Kath hurlaient plus tôt ce jour là, comme s'ils avaient pressenti qu'un événement allait bouleverser cette journée pourtant magnifique... on nous apprend, dans l'armée, à faire face aux pires des situations... » il relève le regard vers l'interrogateur, avant de poursuivre. « Mais rien... croyez-moi... rien ne vous prépare à voir, impuissant, une mère au bord du vide, prête à se jeter de plus de trente mètres avec sa petite fille dans les bras, la petite et innocente Katarina... aurais-je dû monter...? Elle aurait eu le temps de sauter si j'avais tenté cela, j'appelais immédiatement les renforts, les urgences, n'importe qui... je lui criais de renoncer, je l'implorais. » Il prit une grande inspiration, l'interrogateur restait silencieux et prenait tout en note. « Je la voyais... d'en bas, ses larmes étaient reflétées par les derniers rayons du soleil que le ciel permettait d'apercevoir alors que celui-ci se voyait voilé par d'imposants nuages gris... elle était au bout... comment lui en vouloir ? Je n'avais qu'une pensée en tête, qu'elle renonce à cela, qu'elle y renonce bordel ! » il déglutit, commençait à trembler légèrement, il souffla un instant pour prendre son sang-froid, l'interrogateur repris :

« Vous... désirez un verre d'eau, Lieutenant..? » en effet avec le temps et les événements, il était devenu le Lieutenant Dwayne Hudson, ce-dernier n'offrit qu'un hochement bref au soldat face à lui, bu son verre d'une traite simple et courte, avant de continuer, ayant retrouvé un semblant de calme.  

« Je la vis avec effroi basculer dans le vide, tenant fermement sa petite fille terrifiée dans les bras, ses cris déchiraient ma poitrine pour atteindre mon cœur au plus profond, j'étais pétrifié par cette scène mais mon inconscient me hurla... m'ordonna, de faire quelque chose... je lâchais mon équipement, alors que mon regard était figé sur elles, tout défilait au ralenti sous mes yeux, par chance... la mère lâcha prise dans la chute, divisant les deux, je devais choisir, vous comprenez..? Choisir... de sauver cette mère suicidaire ou... sauver cette pauvre petite innocente, à qui la vie avait tout pris sans rien lui donner en retour que le désespoir... mon instinct me poussa à plonger à sa rencontre, j'arrivais par miracle à la saisir juste avant qu'elle ne percute le sol, sa mère s'écrasa dans un bruit abominable à côté de nous, alors que je traversait cette foutue vitre avec elle... les morceaux de verre ont sectionné a plusieurs endroit mon échine, les médecins disaient que je ne pourrais plus marcher... mais est-ce trop cher payé pour avoir sauvé ce petit ange..? Non... et bon dieu si j'avais l'occasion de recommencer, même si ça devait me coûter la vie... je le ferais. » il fixa avec détermination et tristesse le soldat, qui acquiesçait encore une fois avant d'ajouter :

« Bien, merci Lieutenant, vous avez été très clair dans votre rapport, je suis navré d'avoir eu à vous faire revivre tout ça, nous allons vous raccompagner. » A ces mots, les deux sortaient de la salle, la porte lourde se refermait, plongeant celle-ci dans le noir total, pour seule compagnie à l'obscurité, se trouvait le bruit régulier de l'horloge murale. Une suite du rapport donnée ultérieurement au rapport confidentiel indique que suite à ces événements le Maître Jedi Aeron Feronne a pris en charge la jeune Katarina, devenant son tuteur légal depuis ce jour.


Zira : « Fermeture du témoignage numéro 664-B, 1re classe Dwayne Hudson. »



Zira : « Démarrage de la séquence d'observation du sujet Rain Katarina, suivi de progression. »



Les années défilaient tandis que la jeune Katarina était devenue une initiée Jedi sous la garde bienveillante du Maître Jedi Aeron Feronne, aussi brillante était elle, cela ne l'empêchait guère de se sentir seule... très seule. Elle avait pour habitude de venir se reposer dans la forêt de Tython afin de s'éloigner des autres initiés parfois moqueurs et blessants. Un beau jour alors qu'elle était au même point, assise pensive sur une souche d'arbre, une autre initiée s'approchait d'elle, une jeune Zabrak à la peau claire...


Les deux jeunes filles s'observaient sans un mot, avant que la jeune Zabrak ne lui adresse un sourire complice et réconfortant, elle s'approchait et lui tendit la main : « Je m'appelle Jynn, et toi ? Je te vois mais... tu ne parles jamais. » Katarina saisit sa main avec hésitation et lui répondit timidement : « Katarina... » Jynn, de son caractère naturellement sociable et aimable envers les gens qui lui inspirent confiance, vint s'asseoir à ses côtés, et commençait à lui parler comme deux meilleures amies parleraient ensemble, la jeune rouquine retrouvait petit à petit le sourire en compagnie de sa nouvelle amie.

Puis, deux années passaient, les deux amies retrouvaient chacune goût à la vie et à l'apprentissage, Jynn avait elle aussi rencontré des difficultés dont elle avait fait part à sa nouvelle et seule amie. Katarina s'entraînait alors avec une nouvelle détermination naissante, elle déposa sa lame, fermait les yeux un instant, mais quand elle les rouvrit... quelle ne fut pas sa surprise en aperçevant devant elle son frère, qui avait alors grandit, du haut de ses vingt ans et entouré de sa bure blanche, ses yeux bleus fixaient sa jeune sœur...


Elle restait sans voix, jusqu'à ce qu'il approche d'elle, elle ne put s'empêcher de l'enlacer avec tout l'amour qu'une soeur pouvait porter à son frère. Celui-ci ne posa qu'une main plate sur son dos, elle s'éloignait, et ils eurent une longue discussion, la conclusion de celle-ci fit froid dans le dos à la jeune fille... son frère n'était pas revenu pour son bonheur, non, il avait rejoint ceux qui ont massacré leur famille, le redoutable et maléfique Empire Sith. Il lui dit d'une voix froide et déterminée : « Les êtres vivants font mourir cette galaxie, ce qu'ils ignorent c'est qu'ils mourront de ma main bien avant. »

Katarina l'observait l'air effrayée : « Tu ne peux pas tenir de tels propos... tu ne peux pas te joindre à nos ennemis ! » celui-ci rétorqua avec un léger sourire en coin : « Si tu veux me vaincre, haïs-moi, déteste-moi, et survie par tous les moyens. » il lui tourna ensuite le dos avant de s'éclipser tel un fantôme, la jeune fille restait plantée sur ses appuis, bouche bée, elle tombait sur les genoux, les larmes envahissaient son visage, alors qu'elle apprenait que celui qui lui avait sauvé la vie par le passé, son propre frère, venait de rejoindre un Empire meurtrier, sans foi ni loi.

Son monde s'écroulait, mais elle pouvait encore compter sur son amie Zabrak, qui lui remontait le moral sans cesse comme elle le pouvait, quitte à elle même se ridiculiser, elle n'aurait fait cela pour personne d'autre, mais il fut très compliqué pour la jeune Katarina de retrouver le sourire... elle était en proie à des doutes.


Mais nul temps de se ressaisir totalement pour les deux amies, tandis qu'on les envoyait à la rencontre d'un Colonel Impérial qui aurait apparemment fuit l'Empire pour chercher asile politique chez la République, une chance à ne pas laisser passer pour le gouvernement ! Katarina et Jynn étaient envoyées sur place seules, dépêcher des croiseurs dans la zone aurait risqué de faire changer d'avis au Colonel en raison de cette marque d'hostilité. Elles arrivaient sur place à bord du même vaisseau, une corvette Jedi conçue pour la rapidité. Une fois à bord, tout était bien calme... bien trop calme, le Colonel était mort, crucifié contre le mur, les deux Jedi n'eurent à peine le temps de remarquer cela avec horreur, que Jynn était projetée avec une violence inouïe contre un mur d'acier, qui la fit s'écrouler et s'évanouir dans un cri de douleur intense, Katarina se retrouvait seule face à leur ennemi... qui n'était autre que son frère, sous son vrai jour.


Il approchait de sa sœur, celle-ci était tétanisée, partagée entre l'idée de se défendre, et celle de ne pas faire de mal à son frère... son temps de réflexion trop élevé l'empêcha alors totalement de faire quoi que ce soit, le jeune homme la saisit à la gorge de sa main gauche, la plaqua au mur et la mit face à Jynn, qui était écroulée au sol : « Vous ne pouvez rien contre moi, pas avec les enseignements des Jedi... tu veux me vaincre, sauver ton amie ? Laisse donc libre cours à ta haine, je la sens en toi, je la sens refoulée, accepte la comme je l'ai acceptée. » ajouta t-il, Katarina répliqua aussitôt : « Jamais, je ne deviendrais pas comme ces monstres qui nous ont volé notre vie ! » il eut un sourire amusé en coin, et diriga sa lame de Cortose vers le visage de sa sœur, qui était éclairé par le cristal rouge au centre de cette même lame. Elle fermait les yeux, apeurée, pensant qu'il allait à ce moment là lui ôter la vie. Mais il n'en était rien il lui entailla sévèrement l'arcade jusqu'à la joue avant de lui murmurer : « Souviens-toi de ce jour petite soeur... de ce que je vous ai fait, et de ce que tu n'as pas eu le courage de faire... cette marque te permettra, à chaque fois que tu observes ton reflet, de te souvenir de ce jour où tu auras préféré trembler que de sauver ton amie, et ta propre vie. » il la relâchait et lui tourna le dos, elle lui criait, tendant le bras vers lui : « Ne t'en va pas, il n'est pas trop tard ! » Il ricana d'un air dément : « Pour toi ? Non. » avant de continuer, s'éclipsant de manière toujours aussi hautaine et fantomatique, tandis que Katarina l'observait partir sans pouvoir faire quoi que ce soit, il était manifestement bien trop puissant pour elle.


C'est lorsqu'elle vit son amie au sol, blessée et inconsciente, et qu'elle observait la défaite lui ouvrir les bras, qu'elle comprit alors que son devoir n'était pas de se résigner, mais de se battre, depuis ce jour elle n'eut d'yeux que pour sa formation de Jedi, Katarina et Jynn étaient toujours sous la garde bienveillante du Maître Aeron, qui s'assurait de les guider sur un chemin qui avait pour but de ne jamais plier face à l'obscurité, de ramener la justice dans la galaxie, et en finalité la paix... ce chemin était bien entendu, celui des Jedi.


Zira : « Fermeture de la séquence d'observation du sujet Rain Katarina. »
Zira : « Fermeture du dossier Rain. »


Dernière édition par Katarina le Jeu 23 Fév - 22:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ottrio Mnul
Admin
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2016
Age : 84
Localisation : Quelque part dans une galaxie lointaine, très lointaine

MessageSujet: Re: Dossier : Rain (par Zira)   Mar 11 Oct - 18:56

Note : 13/20 (avec 1 par fautes)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier : Rain (par Zira)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [POUR LE DOSSIER DE STAGE]Taux butyriques et protéiques
» [Dossier] 10 Hôtels Deco-Design à PARIS
» Rain Man, son arrivée p.3 et notre première visite p.4
» Le Grand Panda (dossier complet avec photos, sons et vidéos)
» Dossier de RTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Cercle Lumineux :: le Cercle Lumineux :: Background des Personnages-
Sauter vers: